8 août 2012

Master Luo's Long Jing #2

Deuxième Long Jing de Maître Luo, toujours via la boutique londonienne de PostcardTeas. Celui-ci a été récolté le 7 avril dernier, soit 4 jours après celui que j'ai présenté récemment, l'exceptionnel 03/04 Master Luo's Long Jing... Je n'espère qu'une seule chose, c'est que ce lot sera du même tonneau que feu son illustre prédécesseur...


Les feuilles semblent un peu plus grandes et légèrement moins calibrées pour ce lot, mais ça reste vraiment anecdotique tant l'impression de qualité qui se dégage de ces petites feuilles est saisissante. Si tous les Long Jing du commerce avaient cette tête là, j'en boirais plus souvent :)

L'odeur des feuilles sèches est plus franche, plus dense et plus immédiate que pour le 03/04 qui faisait dans la discrétion. Ici c'est frais, très présent au nez, et les parfums de végétaux frais et de douce torréfaction sont aisément perceptibles sans avoir besoin d'approcher le nez outre mesure. Ce parfum de Long Jing est vraiment sublime.


Première infusion, toujours en petite théière porcelaine, un peu plus de 3 grammes de feuilles, eau chaude mais pas bouillante, 1 minute... je verse un peu de liqueur dans ma tasse Jingdezhen en porcelaine, puis...


...pas de jaloux, un peu de liqueur dans mon guinomi Bizen. 


Cette première liqueur est d'emblée d'un éclat saisissant. Plus directe, plus immédiate mais du coup un peu moins subtile que la première infusion du 03/04, elle est paradoxalement moins puissante en bouche. Ce que je veux dire c'est que si elle semble avoir davantage de 'goût', cette liqueur de Long Jing n'a pas le même impact énergétique en bouche (attention, je ne vais pas tarder à parler de chakras :)

C'est très frais (dans le végétal presque mentholé tellement c'est frais), extrêmement onctueux et velouté, le petit côté pâtissier apporté par la composante torréfiée est superbe, bref c'est très très bon. Mais oui, je confirme, je ne retrouve pas l'énergie stupéfiante que la première liqueur du 03/04 m'a systématiquement délivrée lors de mes dégustations précédentes. Hormis ce manque d'énergie, de puissance pétillante, cette première liqueur est vraiment parfaite, la rétro est superbe, bref : miam miam.


C'est r'parti pour un tour...


La seconde infusion est tout aussi bonne, mais certainement moins que celle du 03/04. D'après moi c'est tout simplement dû au fait que la première liqueur est moins puissante : mon palais n'ayant pas été mis en effervescence, en ébullition par l'infusion 1, l'infusion suivante ne peut pas bénéficier de ce qui faisait mon bonheur dans le Long Jing issu du lot précédent.

Si les parfums et la texture sont bien au rendez-vous, le rendu final est moins estomaquant que pour le pré-Qingming. En même temps, je ne vois pas comment ce deuxième lot aurait pu être plus enthousiasmant. C'est en tout cas difficilement concevable...


La troisième infusion accentue mon sentiment et semble confirmer ce que j'ai ressenti sur les 2 premières liqueurs : le goût est parfait, les parfums très chouettes, la texture irréprochable, la rétro superbe, la longueur en bouche honorable (quoi qu'en deçà de celle du 03/04), mais il manque quelque chose par rapport au lot précédent.


Un Long Jing encore une fois magnifique, difficile de trouver quelque chose à lui reprocher, cependant il m'est impossible de ne pas faire la comparaison avec celui du 03/04 qui, bien que moins "parfumé", délivrait une énergie incroyable et avait un dynamisme en bouche beaucoup plus impressionnant.

5 commentaires:

David a dit…

Mêmes impressions : parfums très enchanteurs mais liqueur légèrement en deçà de la version du 03 avril.

Alors ? La différence entre la porcelaine et la terre de Bizen ?

Sebastien M a dit…

Porcelaine/Bizen, oui il y a des petites différences, pas sur le goût du thé évidemment, mais sur la "consistance" de la liqueur. Mais cependant, je n'ai pas toujours eu le même sentiment à chaque essai. Parfois j'ai l'impression que la porcelaine arrondit + que le Bizen et des fois c'est l'inverse...
Peut-être que ce genre de tests n'est pas pour moi :)
En tout cas j'aime beaucoup ce petit guinomi Bizen !

charlotte billabongk a dit…

Peut-être que ce LJ du 7 avril n'est pas cueilli sur les même théiers que celui du 3 avril?
As-tu des précisions à ce propos?

Sebastien M a dit…

D'après ce que j'ai compris, les 3 LJ viennent des mêmes arbres.
Mais j'imagine que pour la première cueillette on a privilégié les meilleurs feuilles, les plus beaux bourgeons, et que du coup pour les suivantes, on a pris ce qui restait.

Philippe de Bordeaux filipek a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.